VOUS AVEZ LA CLÉ

On n'enferme pas un enfant. Point.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par UNICEF France, à des fins d’information sur la campagne et pour faire appel à votre générosité. Ces données ne sont pas transférées à des tiers hors de l’Union Européenne, ne font pas l’objet d’échange avec d’autres organismes et sont conservées pendant la durée strictement nécessaire à la réalisation de la finalité précitée. 

Conformément à la loi « informatique et libertés » et à la règlementation européenne, vous pouvez vous opposer à l’utilisation de vos données à caractère personnel. Vous pouvez également introduire une réclamation auprès de la CNIL. Vous bénéficiez d’un droit d’accès à vos données pour leur rectification, limitation, portabilité ou effacement, en contactant le Service Relations Donateurs par mail en cliquant ici – ou au 3 rue Duguay-Trouin 75282 Paris Cedex 06 – ou au 0969 368 468. 

 Un geste d'hygiène simple  peu accessible pour les populations urbaines

Les populations urbaines sont particulièrement à risque d'infections respiratoires virales en raison de la densité de la population et d'une possibilité plus fréquente de se retrouver dans des espaces surpeuplés tels que les marchés, les transports en commun ou les lieux de culte. En conséquence, se laver correctement les mains devient une mesure de prévention d'autant plus vitale dans ces endroits. 

Malheureusement, c'est dans ces zones urbaines que le manque d’infrastructures d'eau et d'hygiène est le plus fort. 


C'est notamment le cas sur le continent Africain. En effet, en Afrique subsaharienne, 63% des personnes vivant dans les zones urbaines (258 millions) sont privées d'infrastructures pour se laver les mains. Au même moment, en Afrique du Sud, environ 47% des habitants des zones urbaines (18 millions) n'ont pas les équipements nécessaires au lavage des mains à domicile, tandis que les habitants les plus riches ont 12 fois plus de chances d'avoir accès à cette pratique d'hygiène.
 

De manière toute aussi alarmante, l'Asie est également fortement impactée. En Asie du Sud
, 22% des habitants des zones urbaines (153 millions) n'ont pas accès au lavage des mains. Quant au pourcentage de citadins dépourvus d'équipements adaptés à domicile, il est de 20% en Inde (91 millions) et de 50% au Bangladesh (29 millions).

Je soutiens l'appel d'UNICEF pour

Protéger les enfants vulnérables  contre la propagation des virus

* Champs obligatoires

En cliquant sur j’agis, vous acceptez qu’UNICEF vous contacte pour vous donner plus d’informations et faire appel à votre générosité; et vous confirmez être majeur(e) (Plus d'infos)

*Champs obligatoires

En cliquant sur j’agis, vous acceptez qu’UNICEF vous contacte pour vous donner plus d’informations et faire appel à votre générosité; et vous confirmez être majeur(e) (Plus d'infos)

 COVID-19 et Hygiène:  3 milliards de personnes ne disposent pas d’installations pour se laver les mains

Alors que la pandémie continue de se propager, UNICEF rappelle l’importance du lavage des mains et de l'éducation à l'hygiène, demeurant les actions les plus efficaces pour protéger les enfants et réduire la propagation des maladies infectieuses comme le Covid-19. 

Seulement, aujourd'hui, 3 milliards de personnes, dont des enfants, ne peuvent se laver les mains à l'eau et au savon que ce soit chez eux, dans les structures de santé ou à l’école.

UNICEF agit dans le monde afin de fournir un accès à l’eau potable, à l’éducation à l’hygiène et à des installations adaptées pour se laver les mains assurant la survie des enfants les plus vulnérables. C’est pourquoi UNICEF appelle à un engagement accru de la communauté internationale afin de garantir l'accès universel à cette pratique fondamentale liée à la santé publique.

En cette période de pandémie, le renforcement de nos programmes réguliers et le soutien aux gouvernements pour assurer la continuité des services de santé, d'éducation et sociaux sont encore plus cruciaux. 

SANS EAU, IL N'Y A PAS D'ESPOIR. 

 Donnons à chaque enfant  l'eau nécessaire à sa survie 

  800 enfants  

de moins de 5 ans succombent à une maladie liée à la consommation d’eau insalubre chaque jour.

Alors que la pandémie continue de se propager, UNICEF rappelle l’importance du lavage des mains et de l'éducation à l'hygiène, demeurant les actions les plus efficaces pour protéger les enfants et réduire la propagation des maladies infectieuses comme le Covid-19. 

Seulement, aujourd'hui, 3 milliards de personnes, dont des enfants, ne peuvent se laver les mains à l'eau et au savon que ce soit chez eux, dans les structures de santé ou à l’école.

UNICEF agit dans le monde afin de fournir un accès à l’eau potable, à l’éducation à l’hygiène et à des installations adaptées pour se laver les mains assurant la survie des enfants les plus vulnérables. C’est pourquoi UNICEF appelle à un engagement accru de la communauté internationale afin de garantir l'accès universel à cette pratique fondamentale liée à la santé publique.

En cette période de pandémie, le renforcement de nos programmes réguliers et le soutien aux gouvernements pour assurer la continuité des services de santé, d'éducation et sociaux sont encore plus cruciaux. 

SANS EAU, IL N'Y A PAS D'ESPOIR. 

Pour en savoir plus

 UN GESTE SIMPLE, VITAL,  ACCESSIBLE POUR TOUS 

COVID-19 : 460 000 PERSONNES EN DANGER A CAUSE DE L'INTERRUPTION DE LA PRINCIPALE STATION D'EAU DU NORD-EST DE LA SYRIE

CORONAVIRUS : LES BONS GESTES A EFFECTUER QUAND ON SE LAVE LES MAINS

Il est insupportable de savoir que tant de personnes n'ont pas accès à une hygiène de base et à l'eau potable nécessaire à leur survie. 

Signez ce manifeste pour mettre la lumière sur ces populations abandonnées et renforcer notre appel auprès de la communauté internationale pour leur venir en aide.